Holistik Massage

Le lien corps/esprit : et alors ?

Le lien corps-esprit

Nous sommes nés dans une société qui valorise plus l’intellectuel que le sentimental. Forcément, cela affecte notre rapport à notre corps: on le considère comme un outil, il doit nous obéir, nous servir. Aujourd’hui, la science nous prouve que le corps et l’esprit ne sont pas deux choses complètement différentes, ni les mêmes: ce sont deux entités étroitement connectées.

Prenons l’exemple des dénis de grossesse, ou des grossesses nerveuses chez les hommes. Dans le premier cas, le corps de la femme enceinte ne change pas parce que l’esprit n’a pas pris conscience de la grossesse. Dans le second cas, le corps de l’homme change alors qu’il n’est pas « enceinte ».

L’effet placebo

Forcément, ça nous amène à parler de l’effet placebo. Vous le connaissez tous, il s’agit de la fameuse pilule de sucre qui, donnée au malade, produit un effet sur le patient. Ce n’est pas le sucre qui agit, c’est la confiance du patient envers ce placebo, dont il ignore la vraie nature. Cet effet placebo va produire une réaction en chaine de mécanismes physiologiques, des réponses hormonales notamment. Le cerveau, par auto persuasion, va se lancer dans la diffusion de substances actives, comme les opioïdes, pour la douleur par exemple.

Et quand est au courant?

Là où ça devient intéressant c’est que des études ont montré que cet effet placebo fonctionnait même quand les patients étaient au courant dès le départ que ce qu’on leur donnait n’était qu’un placebo! Il n’y a pas besoin d’y croire pour que ça marche, il suffit juste d’être « dedans ». Comme quand vous allez au cinéma, vous savez que ce n’est pas la réalité, mais vous aurez quand même peur, la chair de poule, ou l’envie de pleurer. Mais uniquement si vous êtes « dedans ».

Et si la clé pour se sentir bien, c’était de trouver ce moyen d’être « dedans »? Quand on fait un régime parce qu’on est contraint de le faire, est ce aussi efficace que quand on est « dedans »? Pareil pour le sport, visualiser les muscles qui travaillent permettrait d’augmenter la prise de masse!

Etre à 100% dans ce qu’on fait

La méditation a été reconnue scientifiquement comme étant capable d’apaiser l’hypertension et de diminuer le stress ressenti. Cette pratique permet d’enclencher une réorganisation de l’activité neuronale, on appelle ça la neuro plasticité. Les régions responsables du contrôle de soi, de la régulation émotionnelle, de la mémoire et de l’empathie sont renforcées. Pareil pour le yoga, le pilates et le tai Chi, qui sont formidables pour lutter contre le stress car ils activent des zones du cortex moteur en lien avec le glandes surrénales, responsables de la libération ou non d’hormones.

Mais essayer de faire de la méditation en se disant « pfff allez je le fais pour faire plaisir à Machin mais c’est que de la connerie ces trucs de bouddhistes », bah ça n’aura pas le même impact que de s’y mettre vraiment. D’être « dedans »

Alors même si vous n’avez peut être pas le temps ni l’envie de devenir un pro de la méditation qui commence toutes ses journées par une salutation au soleil et boit des smoothies verts (ça serait pas un peu cliché là?), prendre le temps d’être « dedans » c’est à dire de vivre les choses intensément et en pleine conscience peut déjà faire beaucoup de bien.

Votre corps écoute, c’est le moment d’apprendre à lui parler

Quoi que vous fassiez pour votre bien être, que ce soit faire des étirements le soir avant d’aller se coucher, ou lire quelques pages de votre livre du moment, faites le à fond. Ne regardez pas la télé en même temps, mettez votre téléphone en sourdine. Soyez « dedans ». Parce que c’est comme ça que cette activité aura toutes les chances d’être bénéfique. Parce que votre mental sera à 100% dedans, il donnera les bonnes commandes au corps.

Quand vous vous faites masser pour vous détendre, soyez « dedans ». Concentrez vous sur les muscles que votre praticien.ne est en train de masser. Ressentez les libérations musculaires, notez les zones douloureuses, ce sont des signaux que votre corps envoie. L’esprit et le corps communiquent, dans les deux sens. Il y a juste besoin de noter, pas de comprendre. Là encore, laissez les soucis et le téléphone hors de la cabine de soin. C’est votre moment. Concentrez vous dessus, vous ne vous faites pas masser tous les jours.

0 commentaire