Le Toucher, un art, un besoin, un consentement

3 janvier 2024
Orianne

Un besoin :

Le Toucher est un sens oublié dans notre monde aseptisé et digitalisé. Et pourtant les choses qui passent a travers le toucher sont les plus essentielles, et le toucher est notre besoin le plus primitif. Comme un enfant a besoin des bras d’un parent aimant, nous avons tous besoin d’un contact humain réconfortant pour déposer nos valises et prendre le temps de se reposer. Le massage c’est aussi ça, au delà du travail musculaire, structurel. Il s’agit d’offrir une main aimante et enveloppante, une main qui dise ” tout va bien tu es soutenu”

Un art :

Toucher un corps d’une personne que l’on ne connait pas et lui transmettre ce soutien, ça ne s’improvise pas. Même si une mère fait ça instinctivement a son enfant, c’est autre chose quand la personne sur la table est inconnue ! C’est un art qui s’apprend progressivement, un lâcher prise que l’on travaille petit a petit. Parce que quand on débute dans le massage, on veut faire ses preuves, on se focalise sur la technique, on veut inconsciemment mettre des barrières et se protéger. Mais l’art du Toucher, c’est prendre conscience que les barrières n’existent pas, que lorsque la technique est intégrée on peut passer a l’émotion, apprendre a ressentir ce que le corps que l’on touche est en train de nous dire. D’où l’aspect essentiel du consentement et aussi d’une formation qui enseigne la gestion des traumas.

Un consentement :

Quand vous prenez rendez vous pour un massage, vous vous attendez a ce que votre corps soit touché bien sûr. Cependant, je demande toujours avant chaque massage s’il y a des zones que vous ne voulez pas que je touche. J’ai besoin de votre consentement pour vous toucher, parce que même s’il ne s’agit que d’un massage de la nuque par exemple, cela peut être une zone émotionnellement fragile pour vous, qui renvoie à une expérience difficile. Ce massage est un moment pour vous, de reconnexion. Chaque zone stimulée va vous envoyer des informations. On peut se dire “ah tiens, je n’avais pas réalisé que mon dos était aussi tendu” ou “ohlala en fait mes pieds étaient crispés je ne m’en rendais pas compte” et il se peut qu’une émotion soit associée à une zone corporelle (le ventre par exemple) et que sa stimulation soit difficile pour vous. Cette communication avec moi est alors essentielle, verbaliser cet inconfort me permet d’adapter au mieux le massage.

Vous pouvez vous exprimer avant le soin, m’expliquer OU NON les raisons. Vous pouvez me dire en cours de massage de changer de zone, de modifier la pression, d’y passer plus de temps, vous pouvez exprimer les émotions qui surgissent, vous pouvez me demander d’arrêter un moment. Bref vous l’aurez compris, ce massage est le vôtre !

Articles récents

Archives

Catégories

Pour la Saint Valentin, profitez de 10 euros de réduction sur les bons cadeaux de 1h15 et 1h30 avec le code "LOVE10"